Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Welcome to the jungle!

Publié le

La jungle, pour les nostalgiques chevelus...

La jungle, pour les aventuriers...

La jungle, selon les belges...

La jungle, pour les nostalgiques à moustache et pattes d'eph'...

Welcome to the jungle!

Salut à tous,

Au programme aujourd'hui, un véritable juke box de la jungle... Qui, nous l'espérons, vous comblera de joie et plaisir...

Accueillant Richard, Vanessa et Enora, rescapés qataris, nous sommes partis dans le centre de protection et réintroduction des orang outans et des sun bears (ours malais).

Dormant dans un lodge en plein milieu de la jungle, nous avons pu rencontrer, écouter, imaginer ses habitants.

Nous avons donc rencontré des orang outans (mâles joufflus/ femelles avec leur petit), ours malais (appelés sun bears à cause de leur 'soleil' sur le poitrail), nasiques (pas goreng), oiseaux de toutes plumes, libellules, lézards grimpants, un coucher de soleil incroyable (zéro retouche couleur, promis!) et même un arbre assez rare ici, importé de Chine, sans doute...

Dire que seulement 4% nous différencient des gros poilus nous donne à réfléchir...

Et comme disait l'autre, moi, ce qui me fait peur, c'est le nez aux nasiques...

Ce fut une belle expérience de ce que peuvent faire les hommes quand ils décident de protéger et de reconstruire plutôt que de détruire. Le Samboja lodge et le centre sont installés à 2 heures de Balikpapan là où il y a 10 ans, il n'y avait quasiment plus rien de la forêt primaire. Nous avons pu voir la transformation du site à partir d'une photo prise en 2004, nous l'avons comparée à la vue depuis la pagode de surveillance des incendies (photo juste après la libellule bleue): incroyable ! Malheureusement, nous voyions aussi, juste à la lisière de la forêt, la plantation d'huile de palme et la mine de charbon... Notre guide nous a raconté qu'à cause de la déforestation suite à l'exploitation de la mine de charbon, sa maison avait été complètement inondée à la suite de pluies torrentielles, l'eau n'étant plus retenue par les racines des arbres. "Le gouvernement s'en fiche" a t'il ajouté. Et là, dernière claque dans la gueule: malgré les accords passés avec le gouvernement pour protéger cette zone, une nouvelle autoroute va être construite, très bientôt (les travaux ont déjà commencé à Balikpapan) à un kilomètre de la réserve...ce qui signifie la fin de celle ci. Je demande, naïvement sans doute: "mais des accords ont été passés pour protéger cette réserve ?" (nous avions vu un documentaire la veille) Réponse du guide: rire moqueur et désabusé... ça se passe de commentaires ...

Alors parlons plutôt du travail formidable de l'équipe de ce centre qui lutte tous les jours pour sauver les animaux victimes de la cupidité et de la bêtise humaine : sont recueillis les orang outans porteur de l'hépatite (attrapée au contact de l'homme) et qui ne sortiront jamais de la réserve; les orang outans victimes de trafiquants d'animaux (qui tuent les mères pour récupérer les petits et qui les vendent à des abrutis qui les trouvent "trop" mignons....). Ceux là ont la chance de retourner un jour à la vie sauvage car dès leur arrivée, ils sont pris en charge dans des "classes" d'éducation à la vie sauvage. Le centre n'en fait pas des animaux destinés à des zoos, des cirques ou au bon plaisir des hommes, ils les gardent le temps qu'ils soient en bonne santé et qu'ils soient prêts à retourner à la vie sauvage. Le contact avec les visiteurs est donc interdit. Nous avons vu un soir un documentaire retraçant le périple d'une libération de deux orang outans en avril 2012. J'utilise le mot "périple" car il ne s'agit pas de libérer l'animal dans des lieux trop près des habitations ou activités humaines (malheureusement ces lieux deviennent de plus en rares...). Si les orang outans s'approchent de trop près des plantations de palmiers, ils sont tués par les agents de sécurité... Nous avons donc vu des hommes et des femmes partir au coeur de la jungle, finir le chemin à pied et après des kilomètres de marche, avoir le bonheur immense d'assister aux retrouvailles des animaux qu'ils ont sauvés avec la liberté...

Voici l'adresse du Samboja Lodge :

www.sambojalodge.com

Il est possible d'adopter un jeune orang outan c'est à dire que vous participez pour la période que vous choisissez aux frais relatifs à ses soins, son hébergement, son "éducation". Et vous recevez des nouvelles de votre petit adopté. Nous avons décidé avec les collègues de l'école de participer à l'adoption d'un ou de plusieurs orang outans en montant des activités pour financer les frais d'adoption. Ami(e)s instits, à bon entendeur....

Nous avons fini la journée en beauté en plantant chacun un arbre...

Welcome to the jungle!
Welcome to the jungle!
Welcome to the jungle!
Welcome to the jungle!
Welcome to the jungle!
Welcome to the jungle!
Welcome to the jungle!
Welcome to the jungle!
Welcome to the jungle!
Welcome to the jungle!
Welcome to the jungle!
Welcome to the jungle!
Welcome to the jungle!
Welcome to the jungle!
Welcome to the jungle!
Welcome to the jungle!
Welcome to the jungle!
Welcome to the jungle!
Welcome to the jungle!
Welcome to the jungle!
Welcome to the jungle!

Commenter cet article

Vaness & Richard 19/10/2013 11:43

Notre "rendez-vous en Terre Inconnue"... Trop bien ! Et bravo pour ces magnifiques photos.

Catherine 19/10/2013 08:18

Wouah !!!! Franchement vous me faites craquer. Aimerai venir vous rejoindre .... pouvez vous me transmettre les coordonnées du centre au qu'a ou!!!! :-) j aurai la possibilité de m échapper . Merci pour ces photos